Médard Chouart des Groseilliers

​Les Origines du nom Dorval

Registre de mariage de C;laude Bouchard et Marguerite Bénard, 20-11-1651.

L’histoire de Dorval remonte à plus de 300 ans, à 1667, lorsque des prêtres sulpiciens établirent une mission en périphérie de ce qui fut appelé alors Ville-Marie, une colonie française connue plus tard sous le nom de Montréal. La mission, d’abord nommée « Gentilly », fut rebaptisée plus tard  « La Présentation-de-la-Vierge-Marie ». C’est ici qu’en 1668, Père François Salignac de Fénelon (1) fonda une école et une mission pour les Indiens. En 1691, Jean-Baptiste Bouchard d'Orval, un commerçant de fourrures et voyageur, acheta le domaine de La Présentation de Pierre Le Gardeur de Repentigny (2), qui fut le propriétaire à cette époque. C’est à Jean-Baptiste Bouchard d'Orval que la ville doit son nom actuel. Son père, Claude Bouchard

d'Orval, ajouta “d’Orval” à son nom. 


Comment est-il arrivé que d’Orval fut ajouté à son nom ?

Claude Bouchard est né en 1612 à Orval, un des onze villages comprenant

Montigny-Lengrain, Soissons, Picardy (France). Après avoir complété ses études en

médecine en France dans sa trentaine, il devint chirurgien. En juin 1643, Claude

Bouchard immigra en Nouvelle-France et s’est établi à Sillery, Québec (aujourd’hui le

district de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge). Le 19 septembre, 1647, pour des raisons

inconnues, il retourna en France à bord du L'Ange-Gardien, et y resta jusqu’en 1648,

lorsqu’il retourna en Nouvelle-France. Il acheta une concession de terre à Château-Richer (3),

une petite ville située à l’est de la Ville de Québec, où la première paroisse rurale de la Nouvelle-France a été établie en 1678, et où plusieurs des premières familles pionnières du Québec se sont d’abord installées. Pendant les onze années qui suivirent, il défricha 40 arpents de terre à Château-Richer. En plus d’être chirurgien et fermier, il devint huissier, greffier et notaire de la Seigneurie Beaupré.

Dans un document sur la famille, il est mentionné qu’il y avait une autre personne nommée Claude Bouchard, un tailleur. Il en résulta souvent une confusion autour de ces deux personnes. Pour éviter de telles erreurs, le chirurgien ajouta “d’Orval” à son nom, d’après le village à Montigny-Lengrain (France) où il est né.

Le 20 novembre 1651, Claude Bouchard d'Orval épousa

Marguerite Bénard, à Notre-Dame, Québec

(contrat de mariage 1651-11-05 - notaire Guillaume Audouart).

Marguerite Bénard est née en 1626 à Arpajon, une commune

française au sud-ouest de Paris  dans le département d’Essonne

(France).

 

Sept enfants naquirent de ce mariage, tous ayant vécu jusqu’à l’âge adulte. L’ainé, Jean-Baptiste d’Orval est né le 21 novembre 1652 à Sillery, Québec. Il déménagea à Montréal, une région florissante pour le développement de l’agriculture et de la traite de fourrures à cette époque. En 1691 Jean-Baptiste d'Orval acheta le Domaine de La Présentation de Pierre Le Gardeur de Repentigny. (NB : Pierre Le Gardeur fut le mari d’Agathe de Saint-Père (4), une femme entrepreneure et inventrice.

 Le 19 décembre 1695, Jean-Baptiste épousa Marie-Antoinette Chouart Desgroseillers, la fille de Médard Chouart des Groseilliers (5), un explorateur français qui arriva au Canada en 1641, pour

devenir commerçant de fourrures et en 1670, co-fondateur de la Compagnie de la

Baie d’Hudson. Ils eurent quatre enfants : Geneviève Bouchard dit Dorval; Joseph

Bouchard dit Dorval; Jean-Baptiste Bouchard dit Dorval dit Desgroseilliers;

et Antoine Bouchard.

Jean-Baptiste est décédé le 19 novembre 1703 à St Pierre, Québec, et il est enterré à

Sainte-Anne-de-Beaupré, près de la Ville de Québec.

 

En conclusion: 
Dorval a été incorporé comme village en 1892, comme ville en 1903, et comme cité en 1956.

Le 1er janvier 2002, dû à la réorganisation municipale de Montréal

de 2002–2006, Dorval a été fusionné à la ville de Montréal. Il est

devenu un arrondissement de Montréal, mais après un change-

ment de gouvernement et un référendum en 2004, Dorval a été

reconstitué comme ville autonome le 1er janvier 2006.

Bibliographie:
Cité de Dorval
Société historique de Dorval
Encyclopédie canadienne
FrancoGène
Institut Drouin
Rootsweb
Geni
Dictionnaire National des Canadiens Français 1608-1760

(1) http://www.biographi.ca/en/bio/salignac_de_la_mothe_fenelon_francois_de_1F.html
https://www.fotw.info/flags/ca-qcdor.html
(2) http://www.biographi.ca/en/bio/legardeur_de_repentigny_pierre_1648_1E.html
(3) https://baladodecouverte.com/circuits/675/poi/6864/promontoire-de-chateau-richer
(4) http://www.biographi.ca/fr/bio/saint_pere_agathe_de_3E.html
(5) https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/medard-chouart-des-groseilliers
 

Histoire de Dorval

Registre de mariage de Jean-Baptiste Bouchard et Marie-Antoinette

Chouart Desgroseilliers - 19-12-1695

Borne sur le Chemin du Bord-du-Lac au bout de l’avenue Dorval

Claude Bouchard d"Orval